03
Nov-2018

Picos de Europa – juillet aout 2018 / Épisode 1 Retour

Entre océan et montagne

Au terme d’un séjour de trois semaines entre Asturies, Cantabrie et León (nord-ouest de l’Espagne), depuis la très dentelée côte Atlantique jusqu’aux cimes élancées des Picos de Europa, les paysages n’ont pas manqué de nous régaler de leurs grandes beautés.
D’entrée, le premier bivouac donna le rythme. Nous vous laissons imaginer un petit déjeuner pris face à la mer démesurément bleue, dominant des falaises aux pieds desquelles s’étendaient de fins cordons de sable roux. Au-dessus, s’étageaient des prairies et forêts verdoyantes. Et le tout caressé par la douce chaleur des premiers rayons de soleil. Idyllique. Presque surréaliste. Irrésistiblement attirés par les criques (en particulier celle de Cué), nous ne purent résister à aller en fouler le sable chaud et nous rafraichir dans les eaux d’une limpidité incroyable.
La suite du voyage ? Une première ascension sur le pico Pienzu sous un ciel radieux. Juché au bord de l’océan, il révèle une large vue de la côte tandis qu’au sud émergent les célèbres Picos, noyau central du périple. Un belvédère parfait pour se rendre compte du modelé des Asturies. Malheureusement, le temps s’est copieusement dégradé ne nous laissant que peu de marge d’action lors du roadtrip ayant pour objectif d’en effectuer le tour, tout en allant accéder à des belvédères de choix. Visibilité à 20m ; 20km/h sur les petites routes de montagne… Pas de quoi nous faire saliver. Seule éclaircie dans l’obscur paysage, l’authentique village de Potes, ses ruelles, son cidre, son ambiance chaleureuse…
Toutefois, comme au-dessus de la brume réside soleil, nous avons bravé l’obstacle, engoncés dans nos gore-tex. En effet, un premier séjour dans le massif d’Andara nous a permis de prendre toute la mesure de cette contrée singulière. Subtile composition de cimes calcaires, vastes étendues herbeuses et champs de lapiaz. Au menu, de nombreuses cimes enchainées (Samelar, San Carlos, Rasa de la Ignotable, Jierro, Valdominguéro, Mancondiu…) par des boucles se libérant des sentiers battus. Beaucoup moins à l’écart du monde, l’impressionnante gorge des Cares et son chemin taillé dans les falaises abruptes mérite quand même le détour.

Aller à l’Épisode 2.

0

 Aimer / 0 Commentaires

Archives

> <
Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec